Rechercher
  • James Bellande

La Semaine Européenne de la Mobilité

Dernière mise à jour : sept. 9

La mobilité est plus que jamais au cœur des sujets de société. Face au défi climatique ainsi qu’aux enjeux de décongestion et de décarbonation des villes, il est désormais nécessaire de promouvoir des solutions de mobilité urbaine plus douces et durables.


Aujourd’hui nous allons parler d’un évènement qui s’y attache : la Semaine Européenne de la Mobilité. En avez-vous déjà entendu parler ? Non ? Vous tombez bien car Two Roule vous le présente dans cet article.


Quésaco ?


Organisée chaque année du 16 au 22 septembre, la Semaine Européenne de la Mobilité (SEM) a pour objectif d'inciter le plus grand nombre de personnes à adopter une démarche éco-citoyenne pérenne en optant pour des modes de déplacements doux et plus respectueux de l’environnement.


À l’origine, la SEM repose sur un appel à projets, EuropeanMobilityWeek. Lancé en 2002 par la Commission Européenne, le projet s’étend désormais au-delà des frontières de l’Europe puisque des pays comme le Brésil, la Corée du Sud ou encore le Japon figurent parmi les participants.


Collectivités, entreprises, écoles, comment participer ?


En France, c’est le Ministère de la Transition écologique et solidaire, en partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), qui se charge de relayer l’évènement.


  • Pour les collectivités, il est nécessaire de remplir un des trois critères préconisés :

  1. organiser une semaine d’actions consacrée à la mobilité durable selon le thème

  2. lancer et promouvoir durant la semaine une action pérenne consacrée à la mobilité durable

  3. organiser une journée sans voiture.


Les autorités locales qui s'engagent à respecter ces trois critères seront désignées comme participants en « or » et seront éligibles pour participer au prix de la Semaine européenne de la mobilité.


  • Pour les entreprises, écoles ou associations, elles doivent quant à elles réaliser une action à but non lucratif en rapport avec la mobilité durable, ce que l’on appelle une « Mobility Action ».


Mettre en place des animations mobilité


Marche à pied, vélo, vélo électrique, covoiturage, trottinette électrique… Nombreuses sont les solutions de transports doux envisageables, surtout si la météo est de la partie.

Tout au long de cette semaine, les participants sont libres d’organiser une multitude d’actions liées à la mobilité qui peuvent prendre différentes formes : tables rondes, village mobilité, atelier de réparation de vélo, challenge mobilité entreprise/inter-entreprise.


La Semaine Européenne de la Mobilité est également une occasion pour l’Union Européenne d’affirmer ses engagements en faveur de la sécurité routière. Pour accompagner cette démarche, Two Roule propose un ensemble d’actions de prévention et de formation autour des nouvelles mobilités et notamment de la trottinette électrique.


Ces animations ont pour objectifs d’initier les citoyens à une solution de déplacement alternative à la voiture, mais également de diffuser les règles de bonne pratique à respecter pour davantage de sécurité.




Pourquoi participer à cet évènement ?


Collectivités et entreprises occupent une place importante pour favoriser le passage vers l’écomobilité, que ce soit pour les déplacements en ville, sur site ou bien domicile-travail.


La campagne initiée par EuropeanMobilityWeek offre la chance d’expérimenter des solutions pratiques pour relever les défis urbains, dont la pollution de l’air notamment.


Plus encore, cet évènement constitue une opportunité pour mettre en place des mesures pérennes en matière de déplacement bas carbone et d’insuffler, de manière individuelle et collective, une dynamique de changement des comportements.


Semaine européenne de la mobilité 2021 - « En sécurité et en bonne santé avec les mobilités durables »


Contrairement à l’édition de 2020 où la thématique globale « Mobilité zéro émission pour tous » était mise à l'honneur, la SEM 2021 semble rendre hommage aux épreuves subies par l'Europe (et le monde) pendant la pandémie de COVID-19. Elle reflète également les opportunités de changement résultant de cette crise sanitaire sans précédent en Europe.


L’année dernière, il n'y avait pas moins de 2 945 villes participantes. C'est la Turquie qui arrive en tête avec 551 villes parmi les 53 pays inscrits. En France, nous pouvons faire mieux avec 32 villes participantes (contre 52 l'année précédente). Plus globalement, la Semaine Européenne de la Mobilité a bien survécu à la crise sanitaire, et repart de plus belle cette année !

Alors, prêt·e·s à relever le défi ?

James Bellande & Salomé Cukier


sources : ecologie.gouv.fr & mobilityweek.eu






154 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout